l'exposition d'hier, au spazio anzitempo via savona 4... le principe: l'introspection dans l'art... ou comment confiner une oeuvre d'art et son visiteur dans un volume clos.
selon l'initiateur italo-américain du projet BoxShock, Ronald Lewis Facchinetti, il s'agirait de remettre en question la notion d'espace expositif, dont l'interprétation classique serait dorénavant désuète. Il propose ainsi des boites (65X65Xh50 environ) suspendues dans lesquelles le visiteur passe la tete afin de vivre une expérience intime et forte avec l'oeuvre...qu'elle soit visuelle ou sonore...
Dans les faits, m'étant bien entendu prétée au jeu, j'ai passé la tete et respiré à pleins poumons une odeur de peinture fraiche dans un pseudo-confessional, risqué de m'éborgner sur des doigts en platre, avalé des bouffées de colle dans la lumière crue de néons disposés à 15 cm de mes yeux et me suis retrouvée couverte de peluches après un rapide passage dans une boite emplie de ficelles et débris de hardes de laine... en réalité, quelle expérience inoubliable!
Et dire que je dois encore découvrir les bonheurs que nous réservent sans nul doute les installations sonores... (ce week-end à la triennale de Bovisa), je m'attends au pire...
Et puisqu'on parle de "muséologie", merci mon cher Ronald de m'avoir précisé, à grand renfort de pictos et autocollants sur les murs et au sol, l'endroit exact où devaient se situer mes pieds...
ou l'art de prendre les gens pour des c...

IMG_5192

IMG_5197

je vous mets le lien vers le blog du grand manitou qui va révolutionner l'art du transport des oeuvres (au moins pour ça c'est pratique...) pour que vous vous fassiez une idée...(on me voit meme au fond à droite sur la troisième photo...)

ps: le titre du post, sans rapport aucun, pour le chat de mes parents qui, enfui lundi dernier, est rentré hier soir...