deux super expos-photos ce week-end, une sur Milan (je sais ça devient récurrent...) de Riccardo Lorenzi ("verticalità 3") qui est vraiment belle, le tout en noir et blanc, avec des angles de vue inédit sur la ville, et les commentaires souvent ironiques de Gino e Michele... (je vous encourage à aller voir les photos sur son site, section "comunicato stampa")

verticalita3

autre expo, plus spectaculaire, celle de l'anglais Tim Walker, entre autre photographe de mode pour Vogue US, UK et Italia. Des mises en scènes impressionantes et des détails soignés qui rendent toute retouche inutile (comme moi, mais lui ce n'est pas par flemme, et moi pas par souci du détail), un univers fabuleux d'escargots géants, d'aviateurs d'intérieur, de squelettes joueurs et de chats fluos... des séries de mode à tomber et Tim Burton qui pour une fois est tombé sur aussi fou que lui...

bedsoncars

6a00e54fb8709388330120a5af94fa970b_800wi

6a0120a5cba542970b0120a64e9f76970c_800wi

13935_102401079778053_100000244856248_63966_4169854_n

873211081_b6e66bf4f9_o

Vogue_UK_Dec2008_tim_walker_tales_of_the_unexpected_tim_burton_helena_2
photos tim walker

sur place d'autres curiosités... des croquis préparatifs et quelques éléments de décor, avec en guest star le squelette géant lui-meme, qui trone dans l'escalier qui mène à la galerie... galerie située dans l'enceinte de l'espace corso como 10 dont j'ai déjà parlé ici , avec sa cour arborée toujours aussi belle, et les lumières hivernales qui prolongent l'ambiance de fete à la tombée de la nuit en terrasse...

photos4_011

photos4_007

photos4_008

et dimanche soir, pour cloturer ce week-end un peu flemmard, le film "les 400 coups" de Truffaut que je n'avais encore jamais vu, magnifique, et dans lequel la justesse du jeu des enfants n'en finit pas de m'épater...

400_blows

je ne résiste pas au plaisir de vous mettre aussi le fabuleux instit'... qui balance les craies à la face de ses élèves.... on en a tous eu un comme ça non?

quatre_cents_coups_commencement_truffaut_L_1

et tant qu'on y est, une de mes scènes préférées, le spectacle de guignol et les visages stupéfiants des enfants... c'est par ici...(regardez bien, il y a un sosie de Paul Mac Cartney enfant dans le public, c'est enorme!)