parce qu'il faut bien faire diminuer un peu la pile de livres ramenés de France, et puis parce que j'ai retrouvé une autre pile de livres, ceux que m'a prété Malène avant les vacances et dont j'avais oublié l'existence, et puis parce qu'avec ce froid, ma résolution d'éviter les soldes et mon ordi qui patine (là j'ai chipé celui du mec qui dort pour éviter tout plantage), il faut bien trouver à s'occuper (et cuisiner c'est chouette mais vu que ce que j'aime c'est surtout faire des gateaux ça va 5 minutes...)
mon verdict sur les derniers livres lus...

9782070309771

une grosse déception tout d'abord avec ce livre prétentieux au possible... dès le début j'ai sentit que ça n'allait pas coller... je l'ai terminé quand meme, par principe, mais franchement, si je retrouve le nom de celui qui m'a conseillé ce truc, je lui ferai clairement savoir mon avis sur la question! bref, économisez vos petits sous, et si vous voulez lire un truc chouette, optez plutot pour ce qui suit...

Je_suis_tr_s___cheval_sur_les_principes

je n'ai, pour une fois, pas attendu la sortie du livre de poche... c'est dire... pour le réclamer à La Denrée comme cadeau d'anniversaire... c'est simple, j'adore David Sedaris... intriguée par un article dans Elle où la journaliste disait que c'était la première fois qu'elle interrogeait quelqu'un qui prenait aussi des notes pendant l'interview, je l'avais découvert avec l'excellent "habillés pour l'hiver" l'année dernière... et bien ce nouveau recueil de nouvelles (mon genre préféré je dois dire) n'est pas mal du tout non plus! mes préférées, (pour ceux qui voudraient tester directement à la librairie en lisant un passage comme je le fais souvent...) sont "en salle d'attente", "April in Paris", "that's amore" et "les mots croisés du samedi"... bonne lecture...

9782253124429FS

celui-ci c'est pas mal non plus, meme si la fin m'a un peu déçu (z'inquiétez pas, je raconte jamais la fin...), j'aime beaucoup la base de l'histoire, un village sicilien dont les habitants ont perdu l'usage des mots, et puis il y a dedans un concentré de littérature, avec des phrases si justes tirées aussi bien de Manzoni, Tolstoì, Leopardi ou Proust que de Rimbaud ou Borges; qui à elles-seules justifient le livre... un bémol tout de meme, la couverture... pourquoi cette image, qui exhalte le fantasme du libraire avec ses registres, son encrier et ses petites lunettes rondes, à mille lieues du libraire du livre...