mais au fond on le savait déjà non? alors que nous étions parti pour un nouvel an plutot pépère avec des amis pour cause de méchante sinusite, qu'on était bien à papoter entre les fruits de mer et une conversation sur la hollande, entre un plateau de fromages gallois, du vin rouge et des profiterolles (moins bonnes que celles de ma maman mais pas mal quand meme... je précise pour éviter toute réclamation), v'là-t-y pas qu'on nous fiche dehors à 23h15 sous pretexte qu'on est les seuls à  ne pas avoir de gamins, en nous laissant une bouteille de champagne Lanson, fournisseur officiel de la reine d'Angleterre (très important pour l'histoire, si si), une pimpette et la consigne de nous en aller nous dévergonder en ville... ainsi fut dit, ainsi fut fait, et le champagne aidant la guérison de la sinusite (incroyable, tout comme le beaujolais!), sans doute par la grace de la reine elle-meme, et sans doute aussi un peu par celle des bulles, nous voilà partis en ville, moi avec ma toque sibérienne sur la tete, le mec avec la pimpette à la bouche et la bouteille à la main.

ah, quelle bonne ambiance, tous ces gens dehors, eux aussi avec une bouteille de spumante ou de champagne (mais pas celui de la reine, na!), les couples avec le sourire aux lèvres et des coupes à la main... et des sacs de voyage remplis de munitions... cherchez l'erreur... et là, j'ai compris enfin ce que voulais dire l'ancien colloc quand il nous disait qu'en Italie, ils aiment bien les pétards et les feux d'artifice... à minuit tapante, tous nos voeux de bonheur furent couverts par le bruit assourdissant de milliers de torches enflammées lancées vers le ciel, des colonnes de fumée qui s'élèvent, le brouillard aveuglant des fumigènes; des cascades pétaradantes et des cris, j'en passe et des meilleures et les bras m'en tombent, une guerre civile je vous dit.

On poursuit tant bien que mal notre chemin, des groupes ennemis se font face des deux cotés de la route, c'est à qui lancera plus haut, plus loin, plus gros (si Sigmund avait vu ça...), et nous on passe au milieu en courant, parce qu'il parait meme que des fois c'est dangereux ces conneries là (si si, c'est écrit ), entre les détritus et d'innocents enfants qui fouillent dedans à la recherche de trucs qu'auraient pas encore pété...

IMG_8122

IMG_8123

Moi je rigole parce que de toute façon, j'entends rien avec la toque, et je ne sens presque pas l'odeur de la poudre à cause de la sinusite, et ce que je vois me fais rire à cause du champagne... Une demi-heure plus tard, l'agitation retombe, les munitions s'épuisent et nous sommes tous sourds... nous beuglons donc comme tout un chacun des Auguri à qui veut bien les entendre, et nous dirigeons en évitant les voitures qui zigzaguent vers le Duomo et son sapin qui, meme s'il penche, tient encore bon...

IMG_8131

IMG_8134

S'ensuivra un tour de la ville, je provoque les fou-rires des gens souls avec mon imposant couvre-chef, des gens dansent comme des fous devant un camion de pompier (le bal des pompiers peut-etre?), les gens commencent à déserter le centre, mais pour aller où? L'Autogrill de via Dante ne désemplit pas, un homme invective la foule en vomissant dans une bouteille, des filles se plaignent de ne pas trouver d'endroit où danser (z'ont qu'à aller devant les pompiers, comme tout le monde!) et d'avoir mis leurs chausssures pointues à paillettes, à fourrure et à clous pour rien...
Une nouvelle année commence, j'ai mal au crane et nous rentrons pas plus soul qu'un autre à pieds parce qu'il n'y a pas de transports après 01h (que meme le type a rigolé le matin quand on lui a demandé si il fallait payer... "vous vous croyez à Paris ou bien?") . Je remarque que certains voisins n'ont pas perdu de temps et ont déjà balancé leur sapin dans la cour (et aussi le concierge un matelas... je vous ai jamais dit, j'ai un problème avec le concierge), je reçois les derniers sms de voeux égarés dans l'espace intersidéral, je pose ma tete sur mon oreiller et je m'endors...dans cet ordre et à cette vitesse...

IMG_8126

elle est pas belle la nouvelle année?!!