il s'agit peut-etre d'une nouvelle rubrique qui nait ici... la rubrique campagnes de France... parce que, si c'est toujours une joie pour nous que de rentrer dans nos familles en France, ils auraient pu choisir un autre coin quand meme... (surtout les parents du Mec) (d'ailleurs)... parce que chez les miens ça va... des vignes à perte de vue, un jardin où les chats jouent et où mon papa jardine, des collines autour et des vergers de mirabelliers... mais chez les parents du Mec, c'est la Meuse... le pays où il fait froid au mois d'aout, mais où il est meme pas fichu de neiger quand la France entière est sous la neige... le pays où les champs sont déjà tellement imbibés d'eau toute l'année, qu'en hiver dès qu'il pleut c'est la mer...

IMG_7966

ceci est un champ

IMG_7967
ça aussi (si)

les vaches s'embourbent et les gens dépriment, les usines ferment et meme les madeleines de Commercy ne sont plus ce qu'elles étaient... il n'y a plus qu'un seul marchand de fruits et légumes sur le marché (le reste consistant en divers quolifichets d'importation chinoise), l'hopital licencie, les gens ont des couleurs de cheveux improbables... quelques boutiques du centre résistent, entre autres le magasin chasse et pèche, sans doute grace à la légendaire invitation qui orne la vitrine...

IMG_8106

joli tableau non? une lueur d'espoir tout de meme, grace à une phrase saisie au vol dans une conversation au bar; deux personnages locaux (les "naturels de l'endroit" comme dirait Jules Verne), un biker et un barman, se racontent leurs virées respectives dans les pays de l'est, ce qui amène le barman à confesser que, dans un restaurant français à Prague, le menu comportait, je cite, "quelques erreurs de syntaxe"!

après ce portrait haut en couleurs de la région, je tiens à préciser que le titre de ce post est également celui d'un livre de l'excellent écrivain lorrain Philippe Claudel, dont j'ai adoré "Le Café de l'Excelsior", "Les Ames grises" et "La petite fille de Monsieur Linh".

meuse_claudel

meuse_claudel_2

pour les natifs de la Meuse, ou ceux qui y vivent, toutes mes excuses, mais admettez que pour des vacances, il y a mieux comme destination...