affiche

après "les vacances de M. Hulot" et "jour de fete", la série Tati se poursuit avec "playtime" ... tout simplement formidable! Quand on pense que ce film était à l'origine considéré comme un navet, et qu'il est responsable de la faillite de la societé de production de Tati... quel gachis! D'accord c'est un film sans dialogues ou presque, d'accord les mouvements des personnages confinent à la chorégraphie abstraite... mais quel régal...
Et puis la ville... la ville construite à la mesure du film qu'elle abrite sur un terrain vague... je me disais aussi... ça n'est pas Paris... c'est "Tativille"...(1200m2 de vitres, 3500m2 de revetements plastique, 3000m2 de bois et 45000 m2 de béton selon wikipédia... un peu cher le reve peut-etre...)
Et puis ce personnage...monsieur Hulot... cette dégaine, cette stature, cet imper qui le distinguent entre tous... d'où le jeu des sosies dans le film... Pour la petite histoire, le personnage de Hulot serait en partie inspiré du grand-père de Nicolas Hulot, qui était l'architecte de l'immeuble dans lequel habitait Jacques Tati, et qui avait semble-t-il une allure un peu particulière...(express 7 février 2005)
Je vous laisse avec un extrait qui en dira plus long que moi, ou du moins de façon plus agréable... (cliquer sur l'image...)

s_1045