aujourd'hui, après avoir confectionné un immense pain d'épices (recette d'Eryn), je suis allée voir l'expo que je me promettais de visiter depuis un bon mois déjà (pourquoi les journées n'ont-elles pas 29 heures? vivement la semaine prochaine, on en gagne au moins une!) à la fondation Arnaldo Pomodoro, une installation de Cristina Iglesias. Un travail sur l'espace d'une beauté rare... décidément, ce week-end aura rattrapé les expériences cubesques manquées de la semaine dernière! Une reflexion sur les notions d'intérieur/extérieur, de sas, d'entrée/sortie, où une trame metallique suffit à délimiter un espace, un fragment de portique à suggérer le passage d'un espace à un autre, des installations qui sont une invite à l'intrusion, à la découverte... un travail sur les matières aussi, et la notion de contraste... la végétation entourant un volume réfléchissant, dans lequel on entre comme dans un sous-bois de béton, une chappe de ciment suspendue qui modifie le point de vue de celui qui se tient en-dessous... l'espace d'exposition se prète parfaitement à ces jeux de labyrinthe, en tant qu'espace ouvert offrant de multiples points de vue depuis les passerrelles et galleries... une jolie découverte donc... après vous...

IMG_5482

IMG_5489

IMG_5491

IMG_5512

IMG_5509

IMG_5521

IMG_5494IMG_5504

IMG_5513